Qu'en pensez-vous ?

Le vin au travail

L'alcool et le vin au travail

Vin sans alcool pour les pots d'entreprise

Boire du vin au travail est un acte puni par l’employeur (ou pire encore!). Nous participons à de nombreux pots d’entreprise, afterworks avec notre gamme de vin désalcoolisé.

Ces événements sont conviviaux et permettent de tisser des liens entre collègue. Les afterworks et les événements de team building sont de véritables indispensables au bien être au sein de l’entreprise.

Cependant, la consommation d’alcool est un facteur de risque à ne pas négliger lorsque le pot se déroule à midi et que les salariés retournent travailler après, mais également lorsque c’est le soir et qu’ils rentrent ensuite en voiture chez eux…

C’est ici que notre vin sans alcool intervient : le goût notre authentique terroir Français, les risques pour les salariés et l’employeur en moins. La Côte de Vincent permet d’avoir le plaisir du vin, sans son alcool.

Nos vins sans alcool peuvent être dégustés lors des fêtes de fin d’année… Et également pendant les pots de départ, pots d’entreprise, afterworks, dîner et repas d’affaires tout au long de l’année.

4 manières de limiter des risques de l'alcool en entreprise

 

1) rappeler les  règles applicables avant l’organisation de l’événement

2)rappeler les risques liés à la consommation d’alcool

3) fournir systématiquement des boissons non alcoolisées comme du Bulles sans alcool,

4)limiter ou interdire les quantités de boissons alcoolisées

Ce que dit la loi

L’employeur doit prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs. Il peut décider d’interdire ou de limiter la consommation d’alcool dès lors que cette dernière représente un risque quant à la reprise d’activité.

L’article R. 4228-20 dudit Code dispose à son alinéa 1er : “Aucune boisson alcoolisée autre que le vin, la bière, le cidre et le poiré n’est autorisée sur le lieu de travail. ». Il est précisé à l’alinéa 2 : “Lorsque la consommation de boissons alcoolisées, dans les conditions fixées au premier alinéa, est susceptible de porter atteinte à la sécurité et la santé physique et mentale des travailleurs, l’employeur, en application de l’article L. 4121-1 du code du travail, prévoit dans le règlement intérieur ou, à défaut, par note de service les mesures permettant de protéger la santé et la sécurité des travailleurs et de prévenir tout risque d’accident. Ces mesures, qui peuvent notamment prendre la forme d’une limitation voire d’une interdiction de cette consommation, doivent être proportionnées au but recherché”.

 

De plus, si l’événement est organisé sur le lieu de travail et éventuellement sur le temps de travail, en cas de problème, la responsabilité de l’employeur aura de grande chance d’être engagée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut